Quand le jeu théâtral se révèle être une réponse à la découverte d’une langue

Les enseignants de la maison des langues Jakinola à Bayonne goûtent au  jeu théâtral

les enseignants jouent le jeu!

Ils sont français, espagnols, russes, polonais et ont choisi l’anglais pour se frotter aux techniques théâtrales. Les participants, qui habituellement enseignent le français (FLE) à des primo-arrivants (de diverses nationalités), ont souhaité se mettre “en situation”.  

Langues en Scène répond à leurs objectifs : diversifier leurs méthodes d’apprentissage

Pour cela, ils vont expérimenter les activités ludiques pour mettre en avant l’usage de la langue à l’oral et, l’expression artistique afin de décomplexer l’apprenant dans son usage de la langue apprise.

Ainsi Langues en Scène et son comédien anglophone, Gaëtan, leur ont proposé deux demi journées de formation de 3 heures: le 19 juin et le 10 juillet. Aujourd’hui, nous vous parlons de la première demi journée et, donnons la parole aux principaux intéressés!

“Jouer” et ne pas seulement “dire” les mots

Associer le geste à la parole et le tour est joué!

“Les exercices proposés étaient bien pensés et leur complexité augmentait progressivement, ce qui a permis, à nous tous, de nous habituer, au fur et à mesure, à “jouer” et pas seulement à “dire” les mots.

Nous avons fait le choix de la langue anglaise comme langue d’expression afin de nous mettre dans la position d’une personne devant s’exprimer dans une langue autre que sa langue maternelle. De ce fait, cela nous a permis ainsi de nous rendre compte, ou de nous rappeler, les difficultés, parfois la timidité, qu’on peut ressentir quand on ne maitrise pas parfaitement une langue alors qu’on est obligé de l’utiliser pour se faire comprendre.

Sortir de notre zone de confort

Lâcher prise

C’est le moment de sortir de sa zone de confort!

Cette matinée nous a aussi permis de sortir de notre zone de confort et de nous confronter à nous-mêmes, à nos doutes et à nos “limites” qui, selon moi, ont pu être dépassés grâce à un lâché prise de notre part. Le fait de participer à cette formation avec d’autres collaborateurs de notre structure y à aider fortement”. Slawka, enseignante polonaise de FLE

“J’ai beaucoup aimé cet atelier. Il m’a permis de « lâcher prise » et me reconnecter avec mes ressentis. J’ai notamment apprécié la progression graduelle des exercices et la prise en compte par le formateur des différentes personnalités des participants !” Alexandra, enseignante espagnole de FLE