L’actu vue et jouée en anglais par les ados

Les élèves de 4ème du collège Sainte Marie d’Antony s’inspirent de la crise sanitaire…

Léa se réveille choquée d’un coma de 3 jours causé par “ un terrible virus “

Une pièce originale, pensée et écrite par les élèves. Mais pas seulement! Les 32 acteurs jouent en anglais  la pièce scénarisée et travaillée en classe avec la professeure principale.

 A raison de 9 séances de 2 heures avec Stéphanie Bourguignon, la comédienne de Langues en Scène, les élèves ont peaufiné leur rôle en travaillant le texte, le jeu scénographique construit en 14 scènes.

Un parfait exemple pour Langues en Scène impliquant à la fois les élèves créateurs et l’enseignante, le tout  “mis en scène et en musique” avec la Comédienne anglophone durant les séances. ” Alors que je travaille avec Stéphanie depuis maintenant 8 ans, je n’ai pas sa créativité et son imagination pour mettre en scène seule les scénarios”, précise Sylvie Dutay, la professeure.

Énigme entre science fiction et réalité …

A partir d’une actualité anxiogène, les élèves ont su construire une histoire avec tous les ingrédients d’une structure théâtrale aboutie : une énigme transposée dans le futur, des personnages de tous poils allant des super héros au petit maire de province, des références au cinéma et à la bande dessinée, et enfin une chute inattendue de l’histoire. Le tout est très efficace!

Scène 1

Un narrateur nous projette dans un futur pas si lointain où les jeunes  ne connaissent plus les arbres, les animaux ; où l’eau est devenue une denrée rare et très convoitée, où le café est virtuel… les hommes vivent masqués, exposés à un grand danger.

Focus sur le salon d’une famille de “Maskville “ ( référence à la série télévisée “ Smallville “), petite ville où résistent quelques habitants survivants. Des grands parents parlent d’autrefois et tentent d’expliquer à leurs 2 petits enfants à l’aide de vielles photos ce qu’était un chat…

L’énigme

Grand père prépare une réunion virtuelle avec les super héros de son enfance

Quelques habitants de Maskville ont été mystérieusement transformés en pierres sous l’œil impuissant du maire, des policiers et autres employés de la ville. Grand père prépare une réunion virtuelle avec les super héros de son enfance Clark KENT et Bruce WAYNE … BATMAN ET SUPERMAN bien sûr !!et CATWOMAN et d’autres …pour sauver les survivants de cette fatalité… Les super héros retrouveront le coupable.

Dernières scènes : A l’hôpital, la chute...

Apparaît Léa, dernière enfant de la famille,  présentée sur un lit encadrée par 2 infirmières et toute sa famille. Elle se réveille choquée d’un coma de 3 jours causé par “ un terrible virus “ et raconte au Docteur son cauchemar  où les hommes vivant un grand danger  dans une petite ville menacée, étaient forcés de porter un masque. Léa ferait n’importe quoi pour ne plus jamais revivre ce cauchemar!

Nul doute que si la crise sanitaire a inspiré les élèves, leur imaginaire  a su détourner la réalité en fiction au service d’une création  théâtrale originale, très réussie, légère et drôle.