Comment enseigner l’anglais en primaire?

Comment enseigner l’anglais en primaire?

Un stage de techniques théâtrales organisé dans les Yvelines.

Comment transmettre les bases d’une langue quand soi-même on la maîtrise peu et qu’on la pratique rarement: C’est le défi lancé aux enseignants du primaire depuis maintenant 2 ans .

La méthode « Langues en Scène »   appliquée habituellement aux enfants s’avère tout aussi efficace pour les adultes et en particulier pour des enseignants souvent désemparés .

Objectif : se libérer dans la langue anglaise

En mars dernier durant 4 jours une trentaine d’entre eux se sont retrouvés à Guyancourt, à l’initiative de la Direction Départementale de l’Éducation Nationale,autour de la comédienne déléguée par Langues en scène, Judith Milligan

Premier jour, premières heures du stage  : beaucoup de peurs et d’appréhensions. Les niveaux d’anglais sont disparates. L’angoisse de la compétition s’insinue.

Pas question d’y céder. Le jeu est la meilleure stratégie: celui du mensonge et de la vérité par exemple. Tout en anglais bien sûr le stagiaire énonce 3 faits le concernant dont l’un est un mensonge. Aux autres de deviner.

On enchaine très vite sur l’improvisation; Il s’agit de faire des phrases courtes en utilisant certains mots imposés. L’usage du mime et du mouvement entre en jeu. On se trompe, on apprend et on rit beaucoup.

A chacun son rôle

L’après-midi est consacré à la partie théâtrale proprement dite. Il s’agit d’adapter un texte à partir d’une œuvre anglaise  : «  The stone soup  » de Marcia Brown  : l’histoire d’un étranger arrivant dans un village et mendiant à manger. L’accueil est négatif. L’étranger qui ne possède qu’une soupière la remplit d’eau et de cailloux et place le tout sur un feu. Curieux , les villageois s’étonnent de cette «  stone soup  » et proposent leur participation  : qui une carotte, qui une pomme de terre ou un poireau .

Rédiger les dialogues à partir de mots ou d’expressions découverts le matin, mettre en scène avec la comédienne, apprendre à s’identifier à son personnage, sa gestuelle, l’émotion .

En Angleterre, comme si on y était …

Au cours de ce stage les enseignants apprendront ainsi à organiser pour leurs élèves des sketches et des séances d’improvisation .

L’apprentissage du vocabulaire se fait par des devinettes et beaucoup par répétition, le tout par des mises en situation comme par exemple prendre un taxi quand on est à Londres. A chaque instant la comédienne est là pour améliorer la technique théâtrale et corriger les fautes d’anglais .

A la fin : spectacle et debriefing  : «  on a passé la barrière de la peur …ça s’est fait tout seul …  », les stagiaires ont le sentiment d’avoir franchi une étape.  “L’idéal serait d’avoir un  vrai comédien dans nos classes” pensent certains. Pourquoi pas ?