Les Futurs professeurs s’initient aux techniques théâtrales

Premiers pas pour les masters 2 de l’ESPE d’Epinal

Retour sur quelques idées reçues

Latisha Mary, maître de conférences en anglais à l’ESPE de l’Académie de Nancy-Metz, site d’Epinal, travaille avec Langues en Scène depuis 3 ans.
« Lorsque les programmes ont changé et qu’il était demandé aux futurs enseignants d’être capables d’enseigner une langue étrangère, j’ai découvert que beaucoup d’entre eux étaient très anxieux à l’idée d’enseigner l’anglais et que certains n’étaient pas du tout à l’aise pour s’exprimer à l’oral. De plus, beaucoup d’enseignants-stagiaires, en début de carrière,  ont des idées erronées sur l’apprentissage des langues pour les enfants et, malgré un cours obligatoire de didactique des langues étrangères, certains continuent à reproduire des cours très formels basés sur l’écrit et présentent les éléments de langage de manière artificielle. C’est la raison pour laquelle j’essaie de les faire travailler avec des albums de littérature jeunesse qui permettent de contextualiser le langage. »

L’objectif pédagogique : se débarrasser de la crainte de l’échec

Pour pallier ces difficultés Langues en scène a développé une méthodologie de co-intervention avec les enseignants et les comédiens natifs ou parfaitement bilingues ; l’étude de la langue doit devenir un véritable moment de plaisir, non-compétitif : Grâce au théâtre la réalité est maintenue à distance et on peut enfin se débarrasser de l’une des pires craintes  :l’échec.

Certes la formation se déroule en principe exclusivement dans la langue étrangère mais l’intervenant s’adapte au niveau général et a recours au français si nécessaire.

Très vite les futurs enseignants s’aperçoivent que le corps entier est mis en œuvre, le geste accompagne la parole, le travail phonétique de la langue s’adapte à l’expression corporelle.

Travail sur le texte et mise en pratique

En amont, les élèves de l’ESPE d’Epinal avaient préparé des textes à partir d’albums de jeunesse. Ils ont appris à improviser  un ou deux personnages quelques scènes à partir de ces textes. L’objectif étant encore une fois non d’être jugés ou censurés mais de construire un personnage et sa relation avec l’autre.

Enfin les futurs profs ont été initiés  à la construction du spectacle de fin d’année et en particulier à la nécessite d’impliquer directement les enfants à la réussite de ce moment.