Langues en Scène pérennise et se diversifie en 2018

Langues en Scène pérennise et se diversifie en 2018

Avant tout nous vous souhaitons une excellente année!

Puis, c’est le moment de vous dévoiler nos projets pour cette nouvelle année

D’abord sur la région parisienne, Épinal, Bordeaux puis Montauban.
– à Paris, en Ile de France et à Bordeaux, dans le primaire et au collège avec des projets essentiellement en anglais
– à Epinal : les futurs enseignants de l’ESPE s’initient à l’anglais par le théâtre le vendredi 16 février prochain. C’est la troisième année que Latisha Mary, professeur d’anglais travaille sur des albums avec ses élèves de cycle 1,2 et 3. Cette année elle a choisi de théâtraliser avec la comédienne anglophone, Judith Milligan « Meg and Mog », « Go Away Big Green Monster » , « the Gruffalo »…
– à Montauban : les élèves de 5ème du collège de l’Institut Familial enfilent les costumes du Petit Chaperon Rouge, de Blanche Neige, de Cendrillon… dans « the revolting Rhymes » (« un conte peut en cacher un autre ») de Ronald Dahl

 

Ensuite, nous sommes fiers d’être partenaires d’un projet liaison Cycle 3 à Bordeaux avec les CM2 de l’école Vieux Bordeaux et les 6ème du collège Cheverus.
Philippe Galtier, professeur de 6ème et, Valérie Chenal, professeure de CM2, travaillent conjointement sur le thème « égalité filles – garçons »

Le projet commence le 2 février. Les professeurs ont mis sur Padlet les scènes imaginées et écrites par leurs élèves. Elles serviront de base pour la construction du scénario.

« Les élèves de CM2 ont travaillé à 2,  après visionnage d’extraits du film Billy Elliot. Ils se sont inspirés de l’affrontement entre Billy et son père pour rédiger à leur tour d’autres dialogues permettant une confrontation du même type. Certains ont été inspirés et ont su élargir le cadre, d’autres sont restés plus près du sujet initial, mais tout me semble exploitable.
Il s’agit d’un « premier jet », je suis à peine intervenue sur le contenu et n’ai pas corrigé l’orthographe (cela se fera à la rentrée). Ne soyez donc pas surpris sur la forme!
Les saynètes ont été jouées en classe et le rendu était plutôt convaincant! La motivation est là! » Valérie Chenal.

« Les élèves de 6ème ont travaillé en anglais sur  différents résumés d’histoires:  William’s doll, you forgot your skirt, Amilia Bloomer, Allie’s basketball dream »Philippe Galtier

Leurs objectifs :

  • généraux  :

Amener les élèves à faire émerger et à identifier des stéréotypes de genre dans des scènes de la vie quotidienne, dans des documents étudiés en classe , à en débattre et développer des arguments pour les dépasser, et ce faisant, conduire les élèves à diversifier les modèles.

Se saisir d’une problématique qui les concerne de près et l’exprimer en langue étrangère, la mettre en scène.

  • spécifiques  :

Maîtrise du débat : prendre la parole en respectant le tour de paroles, déployer un argumentaire, chercher à convaincre, prendre en compte les arguments des autres, concéder, objecter, illustrer, etc.

Maîtrise de la langue écrite : être capable de structurer un dialogue, de développer un argumentaire, d’identifier et caractériser les personnages dans en langue étrangère en ré-investissant les acquis ou se saisir d’outils inconnus nécessaires.

Maîtrise de la langue écrite : être capable de comprendre une œuvre (littéraire/cinématographique), d’exprimer des réactions, des points de vue, de mettre une œuvre en relation avec d’autres œuvres, d’associer son interprétation à la réflexion conduite sur le thème « égalité filles-garçons »

Pratique théâtrale : être capable de s’engager dans un projet de production collective, d’apprendre son rôle en langue étrangère, de développer l’aisance, la gestuelle, les intonations propres au jeu théâtral et à la langue étrangère, dominer ses peurs pour accepter de se confronter au public.