Des collégiens de Garches sur scène

«  La vengeance des rouquins »
Sherlock Holmes , miss Marple et Hercule Poirot
mis en scène par des collégiens de Garches.

 

Il fallait oser: les élèves de 4eme du collège Henri Bergson de Garches l’ont fait !

Rassembler dans une seule pièce, les héros de Conan Doyle et Agatha Christie avec en plus de nombreux autres personnages inspirés de quelques épisodes fameux de la littérature policière britannique.

Un crime se déroule dans un train Orient Express où se trouvent des étudiants et des professeurs anglais … Les célèbres détectives rivalisent de perspicacité…

Les collégiens ont rédigé le texte en le parsemant d’humour britannique pointant  la politesse ultra raffinée de nos trois détectives qui, en fait ,se jalousent  cordialement.

Le thème du harcèlement

C’est le mobile du crime choisi par les élèves : le principal du collège, victime du meurtre, était connu pour sa phobie des personnes rousses. Il harcelait certains élèves en raison de la couleur de leur cheveux.

Pourtant personne ne l’avait dénoncé.

Le harcèlement, sujet grave, décrit ainsi par l’absurde et toujours avec cet humour « so  british ».

 Travail en amont et réussite en retour

Avant d’écrire le texte avec le professeur, les élèves ont lu en anglais des œuvres de Conan Doyle et d’Agatha Christie. Ils se sont ainsi familiarisé avec le vocabulaire des détectives: suspect, investigation, alibi, crime. Les élève ont visionné un film de K.Brannagh sur Hercule Poirot avec tous les stéréotypes associés au personnage.

Les reprises modernes de Sherlock Holmes comme la série Sherlock actuellement diffusée sur internet ont permis à la classe d’organiser des exposés et des débats.

Il a fallu ensuite établir le synopsis de la pièce et bien sûr passer à la mise en scène et aux répétitions avec la comédienne.

Un travail complet donc depuis la lecture jusqu’à la représentation finale en passant par les études de vocabulaire et de grammaire, le tout au travers d’intrigues policières à la fois passionnantes et amusantes.